Jeanne Morranier (1906-1996)

Publié par le 12 août 2018

Lorsque le fils de Jeanne, George, entier et à la recherche d’une spiritualité absolue, se suicide en 1973 à l’âge de 29 ans, il ne lui fallut que quelques mois pour lui adresser des signes physiques puis des années pour lui dicter par écriture inspirée des milliers de pages de messages qui constituent aujourd’hui encore une belle référence spiritualiste tant elle aborde de nombreux sujets qui nous intéressent tous.

Il est intéressant que Georges, comme de son vivant, se trompe parfois après sa mort. On constate alors qu’avec le temps il se corrige à mesure que son âme prend l’ampleur du lieu où elle évolue. Il témoigne qu’il faut faire preuve de discernement et éprouver de l’amour pour les des autres. Une des lignes directrices de son témoignage est de parvenir à décrire l’au-delà avec objectivité, le dégager des perceptions mentales qui assaillent tout arrivant et déforment la réalité de ce monde transcendant.

  1. La mort est un réveil
  2. Au seuil de la vérité
  3. Après cette vie, on nous parle d’un autre monde
  4. La totalité du réel
  5. La science et l’esprit
  6. L’univers spirituel
  7. Vers l’unité
Mots-clés : Non classé
Etiquette :

Site réalisé par Foodmicro.com
Powered by WordPress