ALPHATHERAPY

Je suis un alphathérapeute, c’est-à-dire praticien en alphatherapy, terme qui désigne un ensemble de techniques d’hypnose thérapeutique.
Je ne pratique pas l’alphatherapy en ce moment mais je souhaite tout de même attirer favorablement votre attention sur l’école qui l’enseigne, basée à Roanne et tenue par Claude Bertaud.
Désireux de vous former sérieusement à l’hypnose thérapeutique, peut-être envisagerez-vous de vous former auprès d’elle et, à terme, d’exercer une activité d’alphathérapeute sinon d’en faire profiter votre entourage à titre personnel.
Je vous livre ci-bas des informations utiles pour vous faire une idée de ses avantages. N’hésitez pas à visiter le site de référence, réseau des alphathérapeutes, en cliquant sur les liens proposés.

L’ALPHATHERAPY C’EST :

  • Le résultat de recherches scientifiques internationales qui portent sur le fonctionnement du cerveau (bibliographie)
  • Trois ouvrages de référence qui en explique les arguments, les techniques et soutiennent le développement de l’alphatherapy (livres en vente)
  • Des soins hypnothérapeutiques sur mesure qui produisent rapidement des résultats parfois spectaculaires (exemple)
  • Des stages de formations générale et spécialisées, à la fois pour découvrir et se former professionnellement à l’alphatherapy (détails)

L’alphatherapy est à la pointe dans son domaine : la pratique de l’hypnose thérapeutique. Ses inventeurs, Jean-Claude Thérésin et Claude Bertaud, s’appuient sur de nombreuses études scientifiques internationales ainsi que des démonstrations diverses, y compris des non-scientifiques lorsque les faits sont irréfutables. Elle a pour objet de résoudre certains troubles crées par l’inconscient, troubles qui se développent dés lors que nous dérogeons à l’un des deux principes de base de notre cerveau (voir ci-dessous pour le détail). Pratiquer l’alphatherapy (l’hypnose en fréquence cérébrale alpha) revient donc à obtenir de l’inconscient qu’il modifie un méta-programme qui dérange le conscient et que l’on ne sait pas effectuer par nos moyens logiques. Ce que nous appelons «l’hypnose intelligente».

Cette pratique moderne et documentée de l’hypnose thérapeutique évoque des principes clairs, des mécanismes du cerveau désormais suffisamment bien connus mais qui appellent encore d’autres découvertes, ainsi qu’un usage de techniques d’hypnose très efficaces pour des résultats très satisfaisants. Pour autant, tout l’intérêt et la richesse de l’alphatherapy résident dans cette démarche d’adaptation du sujet avec la richesse de moyens quand on dialogue avec un inconscient qui fonctionne de manière très puissante mais selon des paramètres qui nous dépassent totalement.

Leitmotiv de l’alphatherapy

APPRENDRE À COMPRENDRE ET NON À APPRENDRE

ALPHATHÉRAPEUTE : DÉFINITION

Il n’est pas nécessaire d’être médecin pour pratiquer l’hypnose puisqu’il s’agit d’un phénomène naturel que chacun de nous éprouve à son insu plusieurs fois par jour. Pourtant, ce n’est pas parce que l’on peut comprendre les phénomènes hypnotiques et les appliquer intelligemment que l’on doit se croire égal ou supérieur aux savoirs médicaux! Des précautions sont à prendre.

L’alphathérapeute est ainsi un technicien qui maîtrise l’alphatherapy. L’alphatherapy désignant une pratique de l’hypnose thérapeutique à la pointe de la recherche scientifique et d’autres pratiques exercées par ailleurs. Son objectif est de soigner certains troubles qui trouvent leur origine dans l’inconscient.

Pour l’alphathérapeute, chaque personne étant est un cas particulier, le praticien n’agit que “sur mesure”. Pour parvenir à un résultat favorable, il utilise un ensemble de techniques sérieuses qui produisent des résultats souvent spectaculaires.

Contrairement aux praticiens de l’hypnose ericksonienne, l’alphathérapeute a quelques connaissances neuro-scientifiques qui l’amènent à comprendre le fonctionnement du cerveau et les principales raisons pour lesquelles un mal-être, un manque de confiance, une phobie, une allergie, une paralysie pour ne citer que des exemples, peuvent s’installer durablement dans la vie des personnes. De telle sorte que l’approche de l’alphathérapeute dans sa pratique de l’hypnose thérapeutique se veut particulièrement neutre et objective :

  • Il ne s’adonne en effet à aucune interprétation psychologique ⇒ il n’est pas un psychologue
  • Il ne prononce aucun diagnostic médical ⇒ il n’est pas un médecin
  • Il ne pratique pas de régression dans les mémoires antérieures ⇒ il n’est pas un médium
  • Il n’exerce aucun pouvoir sur son client ⇒ il respecte son libre-arbitre
  • Il n’utilise aucun protocole pré-établi ⇒ il fait du “sur mesure”
  • Il pratique une hypnose rapide ⇒ le nombre requis de séances est variable 
  • Il utilise des techniques réellement efficaces ⇒ il obtient des résultats durables rapidement

EXEMPLE D’UNE SÉANCE D’ALPHATHERAPY

Jean-Claude Thérésin, inventeur de l’alphatherapy, procède à une séance de démonstration sur un de ses élèves à l’occasion d’une formation à Roanne. Ils sont filmés par Claude Bertaud qui organise actuellement les formations.

A SAVOIR

Aucun thérapeute, qu’il soit hypnothérapeute ou autre technicien, ne peut et ne doit se permettre de contester, modifier ou supprimer de son propre chef un avis médical!

Le but de l’alphatherapy n’est en aucune manière de se substituer au médecin mais, au contraire, d’apporter un plus à la pratique de l’hypnothérapie, en parfaite symbiose avec le monde médical.

Lorsque l’on constate, et cela arrive fréquemment, une amélioration suite aux séances d’hypnothérapie, il convient de la faire constater par le médecin qui décidera, et lui seul, de l’arrêt, la modification ou la continuité du traitement en cours.

En conséquence, l’hypnothérapeute ou l’alphathérapeute digne de ce nom ne diagnostique pas, n’analyse pas, ne déduit pas, ne prescrit pas et se place toujours en second plan après le diagnostic médical.

Il n’hésite pas à renvoyer le demandeur de séances d’hypnothérapie vers le médecin avant toute intervention hypnotique.

 

Site réalisé par Foodmicro.com
Powered by WordPress